English
Logo AES Environnement

Légionelle dans l'eau des tours de refroidissement

Industriel | Commercial | Institutionnel
En bref…

Si vous, vos occupants, employés aimez l’air frais et que vous travaillez là où il y a une ou des tours de refroidissement (air conditionné pour les grands immeubles), il y a risque de contracter la légionellose si vous ne les entretenez pas régulièrement ; il peut y avoir des concentrations élevées de ces bactéries.

Elles sont donc souvent liées aux éclosions de légionellose. Des gouttelettes contenant de fortes concentrations de Legionella peuvent s’infiltrer à l’intérieur d’un immeuble.

Des cas de légionellose ont été signalés dans de nombreux milieux, dont des immeubles commerciaux, des établissements de soins de santé entre autres, qui sont munis de tours de refroidissement.

En 2014, la régie du bâtiment a fait une mise à jour du guide de l’entretien des tours de refroidissement.

Le propriétaire de ces tours de refroidissement se doit d’entretenir celles-ci afin d’éviter la contamination à la légionellose.

Pour se faire, vous devez avoir un programme d’entretien élaboré par un membre d’un ordre professionnel comme l’ordre des ingénieurs par exemple.

Vous devez tenir aussi un registre contenant toutes les informations pertinentes au suivi et à l’entretien de vos tours, prélèvements, échantillonnage et résultats d’analyses. Ces analyses seront faites par un laboratoire agréé.

Mettre en place des mesures strictes afin d’enrayer la légionellose s’il y a prolifération.

Le programme d’entretien doit être révisé tous les 5 ans.

Un contrat d’entretien coûte bien moins cher que les conséquences de la prolifération de cette bactérie.

Prélèvement et analyse de l'eau des tours de refroidissement


LÉGIONELLE, LEGIONELLA PNEUMOPHILA, LÉGIONELLOSE

La légionellose est une maladie infectieuse due à une bactérie d’origine hydro-tellurique de la famille des légionelles dont la plus connue est Legionella Pneumophila.

La légionellose est une maladie contractée par inhalation.

On détecte la présence des bactéries L. pneumophilia dans des sources d’eau artificielles dont les tours de refroidissement à l’eau des immeubles commerciaux.

Thermophiles, les L. pneumophilia prolifèrent, se multiplient à des températures variant entre 30°C et 45°C.

Vous pouvez en apprendre d'avantage sur la présence de légionelle dans l'eau en consultant le Portail santé mieux-être.

Image de bactéries légionelloses

Échantillonage des eaux


  • Mise en place d’une stratégie d’échantillonnage représentative de l’ensemble des systèmes de circulation d’eau des tours.
  • Les échantillonnages sont effectués par un technicien sénior, expérimenté pour ces types de prélèvements.
  • Application du protocole de transport (respect de températures prescrites) pour la conformité des échantillons.
  • Stricte utilisation de contenants stériles avec agents de conservation prescrits par le laboratoire.
  • En plus de l’analyse bactériologique, les mesures physico-chimiques servant à évaluer la qualité de l’eau des tours de refroidissement sont effectuées.

ANALYSES ET FRÉQUENCE DES PRÉLÈVEMENTS

  • Travaux d’analyses exécutés dans un laboratoire agréé sous le domaine 606 pour le dénombrement des bactéries Legionella pneumophila sp;
  • Application et strict respect des méthodes microbiologiques de référence des analyses accréditées par le MDDELCC;
  • Le délai régulier pour l’obtention des résultats d’analyse est de 15 jours avec alerte rapide si les résultats sont positifs;
  • Option de service de prélèvement d’air ambiant afin de détecter la présence de légionelle à l’intérieur des bureaux.

FRÉQUENCES DES PRÉLÈVEMENTS

Prélèvements aux 30 jours, en contrat annuel mutuellement renouvelable.

Prévention et bonnes pratiques d'entretien des sources d'eau artificielles

Image d'une tour refroidissement, suceptible d'être victime de contamination par la légionelle

PREVENTION, BONNES PRATIQUES D’EXPLOITATION ET D’ENTRETIEN DES LIEUX

Jusqu’à ce jour, aucun vaccin ni aucun autre type de traitement préventif n’ont été créés pour empêcher la population de contracter la légionellose. Ainsi, l’examen et le bon entretien des lieux où se trouvent des sources d’eau artificielles demeurent la meilleure façon de se prémunir contre la propagation de cette maladie. Il est de la responsabilité de tout propriétaire d’une tour de refroidissement à l’eau d’être informé du règlement concernant ce type d’installation. Pour cela, veuillez consulter le Règlement sur l’entretien d’une installation de tour de refroidissement à l’eau de la Régie du bâtiment.

Règlementation sur l'entretien des tours de refroidissement à l'eau


Le 28 mai 2014, une modification concernant le Code de sécurité, où l’on retrouve les dispositions relatives à l’entretien de tour de refroidissement à l’eau, a été publiée dans la Gazette officielle du Québec. Plus officiellement, un nouveau Règlement, propre aux tours de refroidissement, est applicable depuis le 12 juillet 2014. On veut s’assurer par celui-ci, qui ajoute de nouvelles exigences au Code de la sécurité – il s’agit, en fait, d’ajouts à l’ancien code du 12 mai 2013 –, que la santé des gens habitant à proximité d’une tour de refroidissement à l’eau n’est pas menacée; que les propriétaires prennent tous les moyens nécessaires pour minimiser les risques de prolifération de la bactérie. En ce sens, une bonne installation et un bon entretien d’une telle tour devraient être priorisés afin d’éviter l’éclosion des bactéries, et ce, en enrayant l’émergence des conditions favorables à leur prolifération.


INSTALLATIONS DE TOURS DE REFROIDISSEMENT VISÉES PAR LE RÈGLEMENT

Les exigences du nouveau Règlement concernent l’ensemble des propriétaires de tours à refroidissement à l’eau, qu’elles proviennent du milieu industriel, commercial ou institutionnel. Le propriétaire est considéré, par loi, comme responsable de ses installations et de ses équipements; il doit donc s’assurer de leur bon entretien. Dans certains cas, le propriétaire de la tour de refroidissement diffère du propriétaire du bâtiment. Il importe donc de bien identifier le réel propriétaire de la tour, puisque c’est bel et bien le propriétaire de la tour qui est dans l’obligation de respecter les exigences de la loi concernant son entretien.


FORMULAIRE DE TRANSMISSION DE RENSEIGNEMENTS

Chaque propriétaire de tours à refroidissement est dans l’obligation de fournir des informations détaillées sur ses installations à la RBQ. Pour ce faire, il doit remplir Le formulaire de transmission de renseignements, et ce, dans le délai prescrit, qui est de 30 jours après la première mise en service de l’installation. Par la suite, il doit remettre à jour ses informations, en faire le suivi, le 1er mars de chaque année.

Légionelle ou légionellose: une maladie infectieuse


DESCRIPTION

La légionellose est une maladie infectieuse due à une bactérie d’origine hydrotellurique de la famille des légionelles dont la plus connue est la Legionella pneumophila. La légionellose est une maladie contractée par inhalation. Elle se décline sous (2) formes ;

La première forme est bénigne et s’appelle la fièvre de Pontiac. Elle se caractérise par des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe. Elle se manifeste généralement de 1 à 2 jours après l’exposition à la bactérie. Elle prend habituellement de 2 à 5 jours pour guérir, sans nécessiter de traitement dans la plupart des cas.

La seconde forme est maligne et s’appelle la maladie du légionnaire. Elle se caractérise par une infection pulmonaire, la pneumonie, et se manifeste généralement de 2 à 10 jours après l’exposition à la bactérie. La forme la plus grave de la légionellose est peu fréquente au Québec.

Symptômes et complications liés à la légionelle


Les symptômes pouvant être associés à la maladie du légionnaire sont les suivants :

  • GÉNÉRAUX :

    malaise, nausée, grande fatigue, fièvre, frissons, maux de tête et myalgie;

  • THORACIQUES :

    difficulté à respirer, toux sèche et faible crachat de sang ;

  • NEUROLOGIQUES :

    délire, confusion, désorientation, hallucinations, délire et coma;

  • DIGESTIFS :

    douleur abdominale et vomissements, perte d’appétit et diarrhée.

Les complications associées à la maladie du légionnaire sont :

  • Le choc septique
  • La détresse respiratoire
  • L’insuffisance rénale aiguë
  • Le dysfonctionnement des organes
  • La mort dans environ 10% des cas*
  • *Variable selon l’âge, l’état de santé et le délai de traitement.

Personnes à risque élevé de contracter la légionelle


Certaines personnes ont plus de risques de contracter la maladie du légionnaire :

  • Les personnes de 50 ans et plus
  • Les hommes et les femmes dans un ratio de 2 pour 1
  • Les fumeurs et grands consommateurs d’alcool
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique
  • Les personnes qui ont récemment subi une chirurgie
  • Les personnes qui reçoivent des traitements affaiblissant leur système immunitaire

Transmission et traitement de la légionelle


Schémas de l'inhalation du virus de la legionelle

La maladie du légionnaire n’est pas contagieuse, elle ne peut pas être transmise d’une personne infectée à une autre. Pour la contracter, il faut que le sujet respire des microgouttelettes (bruines) d’eau contaminées par la Legionella pneumophilia en suspension dans l’air. Dans une forte proportion, les personnes infectées sont guéries avec succès par des antibiotiques si le traitement est rapidement enclenché. La durée moyenne du traitement est de huit à quatorze jours, mais, chez les personnes fragiles ou lourdement infectées, il peut atteindre 21 jours et plus. Dans les cas où il y a complication, on privilégiera l’injection des antibiotiques par voie intraveineuse.

Logo AES Environnement
Contactez-nous pour un devis
514 966 1180