English
Logo AES Environnement

Test d'air industriel

Commercial | Immobilier | Institutionnel | Industriel | Maritime | Militaire

Test d'air industriel pour la détection de contaminants particulaires

Test et gestion de l'air contenant des fumées de soudage, dont le chrome VI (hexavalent)


Image d'un soudeur dont la santé est en danger pour cause d'inhalation de chrome hexavalent qui émane de la soudure

Le trioxyde de chrome (CrO3) ou acide chromique est ajouté à l’alliage d’acier pour augmenter la résistance au durcissement et à la corrosion. Le trioxyde de chrome est mieux connu sous l’appellation « chrome hexavalent » (Cr [VI]); il est le sixième état de valence de l’élément chrome. Cet état de valence (hexa 6) est produit par un procédé industriel et est connu pour causer le cancer du système respiratoire, des reins, du foie, de la peau et des yeux. Le chrome hexavalent est utilisé dans l’industrie du placage de chrome sur des pièces métalliques pour former un revêtement décoratif ou protecteur. Les procédés industriels qui impliquent le chrome peuvent entraîner l’exposition des travailleurs à des substances toxiques du chrome hexavalent.

La source majeure d’exposition des travailleurs au Cr (VI) se produit pendant le « travail à chaud », comme le soudage d’acier inoxydable ou d’autres alliages d’acier contenant du chrome métallique. Les fumées composées de gaz et de particules métalliques, dont le chrome hexavalent, sont émises dès que la température atteint le point de fusion (196˚ C) du CrO3; ces fumées toxiques sont alors inhalées par les travailleurs et par les gens qui sont à proximité. C’est dans ce contexte de travail à haut risque que toutes les mesures préventives doivent être appliquées pour préserver la santé des travailleurs. Afin de connaitre l’état réel de la situation à laquelle les travailleurs sont exposés, il est impératif de faire évaluer la concentration des éléments toxiques par le biais d’analyses rigoureuses. Les résultats de l’analyse guideront alors les intervenants vers le type de solutions à envisager : ventilation mécanique et/ou port d’équipements de protection appropriés et conformes aux règlements sur la santé et sur la sécurité au travail en vigueur.

Les sessions de prélèvements standards pour la recherche de métaux contenus dans les fumées de soudage incluent les éléments suivants; Aluminium(Al) Chrome (Cr) Cuivre (Cu) Fer (Fe) Magnésium (Mg) Manganèse (Mn) et Zinc (Zn). Sur demande tout autre élément pourra faire l’objet d’une recherche particulière reflétant les besoins et contextes spécifiques à chacune des industries.

Test et gestion de l'air contenant de la poussière de silice cristalline


La silice cristalline est un minéral que l’on trouve en abondance dans la croûte terrestre; il est utilisé comme matériau industriel. Ce minéral se retrouve sous plusieurs formes. La plus commune est le quartz. Le quartz est une composante du sable, de la pierre, des rochres, du béton, de la brique, des blocs et du mortier. Beaucoup de ces matériaux sont utilisés chaque jour à travers une grande variété de milieux industriels, notamment dans la construction, dans l’exploitation minière, dans la fabrication, dans l’industrie maritime et dans le milieu agricole.

L’exposition professionnelle à la silice cristalline se produit fréquemment, car elle survient lors d’opérations relatives et communes aux travaux de construction : par exemple lors de la coupe, du sciage ou du perçage; lors du concassage du béton, de la brique, de blocs, du roc et des produits en pierre. Les travailleurs qui manipulent des produits dans lesquels on retrouve du sable (comme le verre) sont susceptibles d’inhaler, lors de la fonte et du sablage, de petites particules (respirables) de silice cristalline présentes dans l’air.

Ces types d’expositions peuvent provoquer de graves maladies pulmonaires, comme la silicose (maladie que doit déclarer obligatoirement l’employeur si elle se manifeste chez l’un de ses employés) et le cancer du poumon. Ces maladies sont historiquement associées à l’exposition à des taux élevés de silicose et, par conséquent, aux lieux où l’on pratique le sablage, c’est-à-dire où l’on pratique des opérations de fonderie de sable et de coulée ; elles sont associées également aux mines, aux tunnels, à la coupe de ciment et à la démolition, aux travaux de maçonnerie et à la découpe du granit. L’apparition de maladies liées à la silice cristalline en milieu de travail est causée par l’inhalation provenant d’une exposition aux poudres et aux poussières de quartz présentes dans la zone respiratoire du travailleur.

Image d'un travailleur qui produit de la silice cristalline

Les mesures de prévention ont pour objectif de réduire au minimum l’exposition des travailleurs à la silice cristalline par différents moyens :


Amiante

Veuillez consulter notre section « Amiante » pour plus de détails à ce sujet, en voici toutefois un survol rapide :

Si les fibres d’amiante sont scellées ou solidement liées dans un produit, comme un revêtement mural ou des carreaux de sol, il n’y a pas de risque majeur pour la santé. Très denses, ces produits laissent échapper peu de fibres dans des conditions d’usage normales. Cependant, si ces produits sont coupés ou endommagés, des fibres pourront s’en dégager. L’amiante présente un risque pour la santé seulement si l’on respire les fibres qui se retrouvent dans l’air; lorsqu’elles sont inspirées en grandes quantités, les fibres d’amiante peuvent provoquer des maladies mortelles comme l’amiantose (formation dans les poumons de tissus cicatriciels qui gênent la respiration) et le mésothéliome (une forme rare de cancer de la paroi thoracique ou de la cavité abdominale), ou aggraver considérablement la condition de personnes vulnérables (par exemple, des victimes du cancer du poumon lié au tabagisme).

Il est donc fortement recommandé de faire caractériser et de faire analyser tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (MSCA). Si vous prévoyez faire des rénovations et que vous estimez que des matériaux ayant servi à la construction de votre maison (isolant, parement extérieur et des carreaux de sol ou de plafond) renferment de l’amiante, communiquez avec un professionnel de l’amiante qualifié. Il pourra effectuer les analyses nécessaires et exécuter les travaux en toute sécurité. N’essayez jamais d’enlever vous-même un isolant qui contient de l’amiante. Embauchez plutôt un professionnel de l’amiante qualifié dans ce domaine.


Section D - Métaboliques – Nanoparticules, la génotoxicité potentielle des nanomatériaux

Il n’est pas encore possible de prélever, de quantifier et d’analyser les contaminants de type nano particulaire. Dans un objectif strictement informatif, nous rendons disponible un article français qui traite de ce sujet.

Pollution chimique de l'air Moisissures en milieu de travail
Logo AES Environnement
Contactez-nous pour un devis
514 966 1180