English
Logo AES Environnement

Radon - Gaz radioactif

Commercial | Immobilier | Institutionnel | Industriel | Maritime | Militaire

Le radon, un gaz radioactif qui tue


Le radon est un gaz radioactif qui est issu de la décomposition naturelle de l'uranium présent naturellement dans les roches, le sol et l'eau souterraine. Il est inodore, incolore et sans goût. Le radon s'échappe du sol pour se retrouver dans l'air. À l'extérieur, il ne représente aucun danger puisque sa concentration y est diluée. Cependant, il peut s'infiltrer dans les bâtiments ou tout autre bâtiment. Lorsqu'il se retrouve à l'intérieur, il y est emprisonné et il peut alors être nocif pour la santé des occupants. Une étude menée par Santé Canada dans 15 000 maisons à travers le pays a démontré qu'une (1) maison sur dix (10) au Québec présente un problème de radon. Il faut noter que chaque maison est unique et qu'on ne peut pas se fier aux résultats des maisons voisines ni à la moyenne du quartier.

Radon Gaz Radioactif

La deuxième cause de cancers du poumon


Au Canada, le radon est la deuxième principale cause de cancers du poumon après le tabagisme et la première cause de cancer chez les non-fumeurs. Les fumeurs sont encore plus concernés par le radon puisque leur risque de cancer est considérablement augmenté. Ce dernier se désintègre en petites particules radioactives qui peuvent être inhalées. Lorsqu'elles se retrouvent au niveau des poumons, elles peuvent endommager les cellules pulmonaires. Ces dernières risquent de former des cancers lors de leur reproduction. Les risques de cancer de poumon relié au radon augmentent avec la concentration du radon dans l'environnement de l'individu, sa durée d'exposition ainsi que le tabagisme. Le radon ne provoque pas de troubles respiratoires, d'allergies, d'asthme ou de malformations congénitales. Il est seulement considéré comme un agent cancérogène.

Comment peut s'infiltrer le radon à l'intérieur de votre bâtiment?


Au cours d'une année, la pression de l'air à l'intérieur de votre maison est inférieure à celle contenue dans le sol autour de la fondation. Cet écart de pression permet aux gaz présents au niveau du sol de pénétrer à l'intérieur des bâtiments par une ouverture avec le sol. Que les bâtiments soient neufs, récents ou vieux, une ouverture est possible. Le radon peut pénétrer à l'intérieur d'un bâtiment par une fissure au niveau de la fondation, par une brèche autour de tuyaux, par un plancher non fini au sous-sol, par un plancher en terre battue, par les puisards, les vides sanitaires, les joints, les robinets, etc. Le radon s'accumule significativement dans les pièces les plus basses et les moins ventilées d'un bâtiment (ex. le sous-sol).

Radon Gaz Radioactif

On peut retrouver le radon dans l'eau souterraine de petits puits privés ou communautaires. Le radon qui provient du sol peut se diluer et s'accumuler dans l'eau des puits. Par la suite, lorsque l'eau est agitée pendant la prise d'une douche, pendant la lessive... le radon se retrouve dans l'air. Il est à noter que le radon est beaucoup moins nocif lorsqu'il est ingéré que lorsqu'il est inhalé. Les risques pour la santé sont vraiment reliés à l'inhalation du gaz.

La quantité de radon présent à l'intérieur d'une habitation varie selon la concentration d'uranium et de radon présents dans le sol, le climat, la ventilation des lieux, l'étanchéité et l'isolation du bâtiment et finalement selon la pression négative. On entend ici le fait que la pression de l'air soit moins grande à l'intérieur d'un bâtiment qu'à l'extérieur ceci permet au radon de pénétrer plus facilement par une ouverture.

Pour connaître la quantité de radon présent dans votre bâtiment, il faut la mesurer. L'unité de mesure du radon est le Becquerel par mètre cube, un (1) Bq correspond à une (1) désintégration radioactive par seconde. Santé Canada recommande que la concentration de radon présent soit en dessous de 200 Bq/m3. Par contre, même si les risques sont faibles en bas de 200 Bq/m3, aucun niveau n'est considéré sans risque. Chaque propriétaire doit décider du niveau qu'il est prêt à accepter. Santé Canada recommande de corriger la situation dans un délai de deux (2) ans si la concentration se situe entre 200 et 600 Bq/m3 et en moins d’un (1) an si les valeurs dépassent 600 Bq/m3.

Prélèvement


Détection à long terme

Santé Canada recommande que la prise de mesure du radon soit faite sur une période d'au moins trois (3) mois, voire 4 mois et préférablement durant l'automne ou l'hiver, lorsque la ventilation est réduite. Le détecteur doit être installé à l'étage le plus bas du bâtiment là où les occupants passent au moins quatre (4) heures par jour. Il faudra calculer de 5 à 6 mois d’attente pour obtenir une réponse à votre questionnement, ainsi vous devrez calculer la somme des délais inhérents au processus en y incluant le temps d’attente du détecteur entre la commande et la réception de celui-ci, le temps de lecture, le temps d’expédition vers le laboratoire (USA) et le temps d’attente pour les travaux d’analyse en laboratoire.


Détection à court terme

Détecteur en location pour 7 jours (La Solution de détection proposée par AES Environnement)


La présence du Radon dans votre maison vous inquiète maintenant ? Optez pour la réponse ultra rapide

L’appareil de détection électronique permet de mesurer simultanément les moyennes de concentration de radon sur une période de 7 jours, et une année. Étant alimenté par des batteries, le détecteur peut facilement être déplacé, que ce soit dans une maison, dans un lieu de travail, dans une école ou tout autre endroit, l’appareil de lecture électronique permettra d'identifier rapidement les endroits plus à risque. Avec une exactitude de ±5%, cet appareil est le détecteur électronique le plus fiable sur le marché.

La détection électronique du radon est basée sur la diffusion du gaz dans une chambre de détection. Lorsque des atomes de radon se désintègrent, ils émettent des particules Alpha chargées en énergie. Ces particules Alpha sont détectées par une LED (diode) photovoltaïque en silicium. Chacune de ces particules Alpha génère une petite impulsion électrique lorsqu'elle percute la diode. Cette impulsion est convertie et augmentée pour produire un signal électrique. L’amplitude maximum de ce signal électrique analogique est numérisée par un convertisseur numérique (ADC) et cette amplitude est proportionnelle à l’énergie des particules Alpha percutant la LED (diode photovoltaïque). Le microcontrôleur enregistre le temps et la force de chaque particule détectée. Cette information est utilisée afin de calculer la concentration moyenne en radon sur une base quotidienne pour en faire une moyenne hebdomadaire.

  • - Commandez votre détecteur, il vous sera expédié par service de courrier rapide, en 48 heures*
  • - Dès la réception, mettez-le en place selon les instructions, pour une calibration de 24 heures
  • - Gardez l’appareil au même endroit durant 7 jours, commencez à recevoir des lectures à partir du jour 2
  • - Retournez-nous l’appareil sans frais additionnel grâce au sac d’expédition prépayé et pré adressé.

Une solution AES, simple, rapide et efficace disponible dès maintenant pour 125.00 seulement.

*Selon les stocks locatifs disponibles

Voies d’infiltration


Une récente étude menée par Santé Canada dans 15 000 maisons à travers le pays démontre qu’une maison sur dix au Québec présente un problème de radon, c’est-à-dire une concentration supérieure à 200 Becquerels par mètre cube. Il n’existe pas de régions sans risque pour le radon. Les grandes villes ne sont pas à l’abri du radon.

En effet, 6.9% des maisons de Montréal, 8.8 % des maisons de la région de Québec et 12.1% des maisons de la région de Laval testées ont présenté un problème de radon.

Votre voisin a mesuré une faible concentration de radon chez lui et vous croyez qu’il en est même chez vous? Détrompez-vous; il n’est pas rare de voir une maison présenter une concentration élevée de radon alors que la maison voisine présente une concentration très basse.

Que votre maison soit neuve ou vieille, le radon a tendance à s’accumuler dans les pièces les plus basses et les moins ventilées des habitations – au sous-sol par exemple – où il peut atteindre des concentrations élevées.

Le gaz peut s’infiltrer dans une maison par différents endroits :

  • - les fissures des murs de fondation;
  • - entre les dalles de plancher;
  • - les planchers en terre battue;
  • - les joints de construction;
  • - les ouvertures autour des conduits d’évacuation (ex. : raccords de tuyauterie);
  • - les écarts autour des tuyaux de branchement et les montants de support;
  • - les vides sanitaires, les siphons de sol et les puisards.

Il est à noter qu'au Canada, les matériaux de construction comme les pierres, les briques, le béton ou le granite ne sont pas considérés comme des sources de radon. Les matériaux naturels extraits du sol comme le granite peuvent en effet contenir de l'uranium. Cependant, en février 2010, Santé Canada a procédé à l'analyse de 33 types de granite achetés couramment au Canada et aucune ne contenait des concentrations significatives de radon.

Santé Canada considère que la concentration de radon doit être inférieure à 200 Bq/m3 (5.4 pCi/L) alors qu’aux États-Unis la limite maximale a été établie à 4.0 pCi/L (150 Bq/m3) par la Environmental Protection Agency (EPA).

Sous forme de gaz, le radon peut être inhalé et présenter un risque pour la santé. À l’extérieur, il ne présente aucun danger, car il se dilue rapidement dans l’air ambiant. Par contre, lorsqu’il pénètre dans les habitations, il peut s’accumuler et atteindre des concentrations élevées.

À long terme, le seul risque connu lors d’une exposition à des concentrations élevées est de développer un cancer du poumon. Ce risque dépend de 3 facteurs :

  • - La concentration de radon
  • - La durée d’exposition
  • - Les habitudes liées au tabac

Le gaz radon et ses descendants solides présents dans l’air peuvent être emprisonnés dans les poumons où ils se désintègrent et émettent des « particules alpha ». Les particules alpha libèrent une énergie qui est absorbée par le tissu pulmonaire et endommage celui-ci. Lorsque les cellules pulmonaires sont endommagées, elles risquent de former un cancer au moment de leur reproduction. On estime qu’au Canada, 16 % des décès par cancer du poumon seraient associés à l’exposition au radon. Elle constitue la 2e cause de cancer du poumon après le tabagisme.

L’exposition au radon chez un fumeur augmente beaucoup le risque de développer un cancer du poumon


Probabilité du risque de développer un cancer du poumon à long terme

Becquerels Fumeurs Non-fumeurs
800 33% 5%
200 17% 2%
Air extérieur 12% 1%

Sur une longue période, l’exposition simultanée à la fumée du tabac (incluant fumée secondaire) et à des niveaux élevés de radon multiplie le risque de développer un cancer du poumon. Il est donc recommandé aux fumeurs et à la population en général de mesurer la concentration de radon dans leur domicile afin de protéger leur santé et celle de leurs proches.

Interprétation des résultats


  • - Santé Canada recommande que le taux de radon ne dépasse pas la limite de 200 becquerels/m3.
  • - FDA américaine (Food and Drug Administration) recommande que le taux de radon ne dépasse pas la limite de 150 becquerels/m3.
  • - L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande que la moyenne annuelle de concentration du radon à l'intérieur soit plus basse que 100 becquerels/m3.

Vos résultats dépassent la limite acceptable de radon émis par le Gouvernement du Canada


Protection individuelle

Dans le cas de fumeurs chroniques, il est important dans un premier lieu de cesser de fumer. Les risques de développer le cancer du poumon associé au radon en seront diminués.


Correction de l'habitation

Santé Canada recommande de corriger la situation dans un délai de deux (2) ans si la concentration se situe entre 200 et 600 Bq/m3 et en moins d’un (1) an si les valeurs dépassent 600 Bq/m3. Qu'il y ait présence de fumeurs ou non dans la résidence, des corrections devraient y être apportées.

  • - colmater les fissures au niveau de la fondation
  • - sceller les ouvertures qui sont en contact avec le sol
  • - s'il y a présence de puisards, s'assurer qu'ils sont couverts et ventilés vers l'extérieur
  • - améliorer la ventilation dans la maison et encore plus au sous-sol

Si les mesures obtenues sont très élevées, les corrections mentionnées précédemment pourraient ne pas être suffisantes. Dans ce cas, il faudra faire appel à un entrepreneur qualifié en radon. Des systèmes qui permettent d'évacuer le radon présent autour des fondations peuvent être installés afin d'empêcher qu'il puisse pénétrer à l'intérieur de l'habitation. Après de tels travaux, il est préférable de mesurer à nouveau les concentrations de radon afin de s'assurer de l'efficacité des corrections apportées.

Il est important de bien choisir l'entreprise qui procédera à de tels travaux. Une liste d'entreprises certifiées est disponible sur le site du Programme national de compétence sur le radon au Canada de Santé Canada.

Vous prévoyez faire construire votre maison, vous pouvez prévenir les infiltrations de radon.


Il est possible d'utiliser des techniques qui permettent de réduire au minimum l'infiltration de radon dans la maison. Les entrepreneurs peuvent procéder à ce genre d'intervention avant la construction de votre habitation, ceci réduisant les coûts si de telles procédures étaient utilisées après la construction.


Guide de réduction du radon Santé-Canada.pdf

La Maison Saine du 21e siècle RADON.pdf

La Presse RADON.pdf